İçeriğe geçmek için "Enter"a basın

Route du Rhum. Julia Courtois, du double au solitaire – Route du Rhum





Route du Rhum – Destination Guadeloupe

Les deux Brestoises ont terminé à la 38e place en Class40 sur la Transat Jacques Vabre, mais là n’était pas l’essentiel : « C’était notre première course au large, c’était donc plein de découvertes et de voir qu’au final, la progression était là, c’était vraiment cool ».

« Ça m’a donné l’envie de continuer »

Si la voile est une histoire de famille – leur grande sœur Pauline est championne du monde de match-racing et leur maman, Christine, à la fédération -, les deux femmes de 30 ans étaient plutôt à fond dans le triathlon mais la sélection « Cap pour Elle » les a propulsées sur la Transat Jacques Vabre.

En six mois, celles qui n’avaient fait « que » des régates entre trois bouées » ont dû préparer une transat : « Le projet, on l’a monté en six mois et on a acquis beaucoup de compétences en peu de temps. On a progressé de manière exponentielle et c’est vraiment génial quand tu commences quelque chose ».
Les 26 jours en mer ont fini de convaincre la Finistérienne de repartir vite au large : « Cette transat m’a vraiment confirmé le fait que j’aimais ça, cela m’a donné envie de continuer. Les courses, ça nous fait rêver depuis qu’on est petites mais je n’avais pas du tout l’idée de faire ça, j’étais à fond dans le triathlon. C’est vraiment cette opportunité qui nous a mis le pied à l’étrier ».

« Une discipline où la progression est infinie »

À peine arrivée en Martinique, son regard s’est porté vers la Route du Rhum. Une autre transat, en solitaire celle-là : « Il faut que je prenne de l’expérience pour partir en solitaire. Partir en double, c’est une chose, en solitaire, c’en est une autre. Il va falloir que j’augmente mon niveau de jeu », glisse Julia Courtois, avec une incroyable énergie.

Un défi de taille en Class40 qu’elle n’appréhende pas plus que ça même si elle va devoir trouver un complément de budget : « Quand je m’imagine toute seule à bord, ça me fait un peu peur mais j’ai vraiment envie que l’aventure continue ».

Elle sera bien entourée puisque sa sœur sera là pour l’épauler : « Jeanne va s’occuper d’une grande partie de la préparation du bateau et elle fera des courses en double avec moi ».

Pour être au top pour la Route du Rhum : « Ce sont les défis et les aventures qui m’animent. J’ai envie d’acquérir de nouvelles compétences. C’est aussi ça qui est intéressant dans la vie. Là, je crois qu’on a trouvé une discipline où la progression est infinie ». La prochaine marche va être de s’entraîner fort, probablement à Lorient pour revivre ça : « Il y a des moments incroyables quand on est en mer : comme les nuits sous les étoiles à faire de gros surfs… C’est magique ! »

Toute l’actu voile

.




Circassia News

İlk yorum yapan siz olun

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak.