İçeriğe geçmek için "Enter"a basın

À Auray, le judo attend un nouveau dojo désespérément – Auray





Le Dojo Alréen a tenu son assemblée générale mardi soir sur fond de Covid et de futur dojo. Le point avec le président Fred Pocheveux et Danielle Le Dorze, la trésorière…

Comment avez-vous traversé ces deux années ?

Fred Pocheveux : On a suivi les instructions de la Fédération et de la Ligue à la lettre. Je pense qu’on a été exemplaire. On a perdu 25 % d’adhérents.

Danielle Le Dorze : On parle de l’année dernière. La reprise est difficile. Je pense qu’on va atteindre le chiffre de l’année dernière mais pas plus.

Quel ont été les temps forts de la saison passée ?

FP : Nous avons assisté au championnat de France par équipes à Brest. On a juste eu le temps de faire la porte ouverte avant le nouveau confinement.

DLD : Visioconférences, aides, visites dans les clubs… On a été bien soutenu par la Ligue et le comité départemental. La fédé aussi… Lionel a fait une formation en taïso santé. En espérant pouvoir le mettre en place mais, là, il y a un problème de créneaux. Et ce sera encore plus compliqué l’année prochaine si les travaux devaient se faire.

En parlant de travaux, vous avez des nouvelles ?

DLD : On espère qu’ils vont se faire.

FP : On attend impatiemment le nouveau dojo. On veut absolument rester ici pendant la durée des travaux.

Un mot de vos projets ?

DLD : Nous avons lancé le projet « Paris 2024 ». Il tient toujours. On se rend compte que ça va être très compliqué car les places risquent d’être hors de prix.

FP : On voudrait fêter les 60 ans du club en 2023. C’est la vie du club.

Toute l’actualité à Auray




Circassia News

İlk yorum yapan siz olun

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak.